Maréchal-ferrant

Maréchal-ferrant (Visuel) © Herreneck - Fotolia

Le maréchal-ferrant soigne les sabots des chevaux et y pose des fers qu’il fabrique parfois lui-même. Il connaît très bien l’anatomie des membres de l’animal et travaille souvent en liaison avec un vétérinaire, dans un haras, un centre équestre ou en itinérant.

Description métier

Le maréchal-ferrant exerce un métier très ancien lié exclusivement au cheval.

Au-delà du monde des courses hippiques où sa présence est obligatoire, le maréchal-ferrant voit son métier remis au goût du jour par la vogue des loisirs de nature liés aux activités équestres.

Le maréchal-ferrant a pour mission d'entretenir et de protéger les sabots du cheval. Son cœur de métier consiste donc à soigner les pieds et les sabots des équidés (chevaux, poneys et ânes).

Le maréchal-ferrant commence par approcher l’animal pour le calmer, puis examine le pied pour savoir s’il faut procéder à une ferrure spéciale ou non. Si c'est le cas, il prépare le sabot, pose le fer, le cloue, puis pose les broches.

Le matériel utilisé est varié : outils divers, seaux, licols, tabliers, résines… mais aussi enclume et forge à gaz si le maréchal-ferrant fabrique lui-même les fers. Dans ce cas, il est aussi forgeron.

Un maréchal-ferrant peut être salarié dans un haras ou un centre équestre, mais il peut également être itinérant à son compte.

Il doit alors avoir un excellent contact avec sa clientèle. Il se déplace dans les clubs hippiques, dans les centres équestres, dans les cirques ou chez des propriétaires privés. Le plus souvent, il est accompagné d’un apprenti à qui il enseigne les rudiments du métier.

À noter : maréchal-ferrant est un métier très physique. Les gestes sont fatigants et le mal de dos est fréquent dans la profession. Par ailleurs, un cheval n’est pas toujours facile à amadouer, même pour un professionnel !

Études / Formation pour devenir Maréchal-ferrant

Plusieurs diplômes professionnels permettent de devenir maréchal-ferrant. Ces diplômes peuvent se préparer en formation initiale, en apprentissage ou en formation continue.

  • Capa maréchalerie
  • Capa soigneur d’équidés
  • bac pro CGEH (conduite et gestion de l'entreprise hippique), pour progresser plus facilement dans le métier

Évolutions

Un maréchal-ferrant peut élargir ses compétences, par exemple en hippologie, en soins vétérinaires ou en anatomie du pied. Dans ce dernier cas, il devient orthopédiste équin, métier rare et très recherché.

Salaires

Environ 1 500 € brut par mois pour un maréchal-ferrant débutant salarié.

Entre 80 € et 100 € par intervention pour un indépendant itinérant.

A lire aussi

Travailler avec les chevaux : des professionnels témoignent


En vidéo 

Maréchal-ferrant, un métier prenant et physique : témoignage

Vous voulez travailler auprès des chevaux ? Jeremy, maréchal-ferrant, vous raconte son quotidien dans les centres équestres et les écuries de concours. Bonne nouvelle : le métier est plutôt recherché !

See video

Métier accessible

  • après la 3e, un CAP ou un BEP

Centres d'intérêts

  • Travailler avec des animaux

En savoir plus

Maréchalerie en France
www.marechalerie.net

Union nationale interprofessionnelle du cheval (Unic)
www.chevalunic.fr

Union nationale des Maisons familiales rurales
www.mfr.asso.fr

Institut de la Maréchalerie (Les Compagnons du Devoir)
www.institut-marechalerie.com

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

serveur1