Jardinier / Jardinière

Jardinier (Visuel) © Papirazzi - Fotolia

Dans le secteur public ou privé, le jardinier crée, aménage et entretient parcs, jardins et terrains de sport. La préparation des sols, les semis, les plantations de fleurs ou d’arbustes et l’entretien des allées et des pelouses sont de son ressort.

Description métier

Technicien de la nature, le jardinier d’espaces verts effectue toute une série de travaux qui varient en fonction des saisons, de la préparation des sols en amont jusqu’au remplacement des plantations en fin de cycle.

Chargé des semis (fleurs, plantes ou arbustes) et des bouturages, il doit connaître les caractéristiques des végétaux et des contraintes saisonnières. Il réalise aussi l’engazonnement des surfaces destinées aux pelouses, dont il assure ensuite l’entretien (passage du rouleau, tonte, traitements phytosanitaires…).

Outre les labours de surface, il dessine des parterres et trace des allées, dont il assure souvent les travaux de maintenance : terrassement, dallage, rigole de drainage, petite maçonnerie…

Il taille aussi les arbustes et a la charge d’évacuer et de recycler les  déchets verts (herbe coupée, feuilles mortes, produits de la taille…). Dans certaines circonstances, lors du défrichement d’un nouvel espace, il s’occupe du débroussaillage.

Le jardinier d’espaces verts a la responsabilité de l’entretien des outils et machines motorisées qu’il utilise : tondeuse à moteur, petit tracteur, débrousailleuse, aspirateur à feuilles… Ces instruments étant souvent très bruyants, des protections auditives sont indispensables !

De nombreux jardiniers travaillent pour une collectivité publique (municipalité, conseil général, HLM...). Dans ce cas, il opère dans une petite équipe.

Il peut être aussi salarié d’une entreprise (jardinerie, travaux paysagers). Ses horaires sont alors relativement réguliers. Le jardinier peut encore louer ses services à des particuliers. Le cas échéant, il travaille les samedis.

Quel que soit son employeur, le jardinier travaille toujours en plein air, au soleil ou sous les intempéries.

Études / Formation pour devenir Jardinier / Jardinière

Les formations et diplômes professionnels qui préparent aux métiers du jardinage et du paysage sont  :

- Capa travaux paysagers ;
- Capa productions horticoles, spécialité pépinières, productions florales et légumières ;
- bac pro aménagements paysagers ;
- bac pro productions horticoles, spécialités  productions florales et légumières, productions fruitières, pépinières ;
- bac pro technicien, conseil-ente en produits de jardin ;
- bac techno STAV (sciences et technologies de l'agronomie et du vivant).

Pour les coordonnées des établissements préparant à ces diplômes, consulter les sites ci-dessous.

Évolutions

Salarié d’une collectivité locale ou d’une entreprise du paysage, un jardinier peut évoluer vers une fonction de chef d’équipe.

Avec une formation complémentaire de type BTSA aménagements paysagers ; production horticole ; technico-commercial spécialité agrofournitures, il peut devenir responsable d'une jardinerie ou d'une entreprise.

Il a aussi la possibilité de s’établir en tant qu’artisan à son compte ou de créer une entreprise de jardinage.

Enfin, il peut se spécialiser, par exemple en tant que jardinier de terrain de golf (Capa travaux paysagers + CS).

Salaires

Du Smic (1 445 € brut mensuel).  à 1 600 € brut pour un jardinier débutant.

Les revenus d’un jardinier installé à son compte varient en fonction de sa clientèle.

Métier accessible

  • après la 3e, un CAP ou un BEP
  • sans diplôme

Centres d'intérêts

  • Protéger l'environnement
  • Travailler dans la nature

Synonymes

  • Jardinier d'espaces verts
  • Métier qui recrute : Oui

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

serveur1