Ingénieur sécurité sanitaire

Ingénieur sécurité sanitaire (Visuel) © Javin59 - Fotolia

L’ingénieur sécurité sanitaire est un spécialiste de l’hygiène des établissements de santé. Il intervient dans la gestion des déchets hospitaliers, de l’air et de l’eau. Sa mission principale : prévenir les risques notamment les infections nosocomiales.

Description métier

L'ingénieur sécurité sanitaire est un expert des méthodes et des moyens de protection contre les risques sanitaires.

Il propose des actions et des moyens pour réduire les nuisances à l’intérieur comme à l’extérieur des établissements, identifier et traiter les déchets, assurer la prévention de la légionellose. Il examine les dangers liés au plomb et à l’amiante.

Les tâches de l’ingénieur peuvent se décliner comme suit : identification des situations à risque, définition d’un programme de prévention et de surveillance, planification des opérations à réaliser, rédaction des protocoles de fonctionnement, information et sensibilisation des utilisateurs.

Toutes ces tâches peuvent concerner la gestion des déchets, le traitement de l’eau et de l’air et le respect de toute réglementation concernant l’hygiène.

L’ingénieur met en place des procédures de surveillance des installations et dresse la liste des opérations curatives à effectuer en cas de besoin.

Il remplit donc des fonctions d’expertise technique, des fonctions d’organisation et de gestion d’équipe (recrutement et évaluation du personnel, gestion des conflits…).

Il a un rôle pédagogique (organisation de sessions de formation sur les risques sanitaires), une fonction budgétaire (programmer des investissements pluriannuels).

Il assure également les relations avec les fournisseurs de matériels.

Études / Formation pour devenir Ingénieur sécurité sanitaire

Les formations qui permettent d’accéder à la fonction d’ingénieur sanitaire sont toutes de niveau bac + 5.

L’École des hautes études en santé publique EHESP (www.ehesp.fr) prépare aux concours d’ingénieur d’études sanitaires et d’ingénieur du génie sanitaire. Pour être admis, il faut déjà avoir un diplôme d’ingénieur ou être titulaire d’un master de recherche ou professionnel. A titre d'exemples :

- master sciences de la vie et de la santé, sécurité et veille sanitaire Lyon 1,
- master maîtrise des risques nosocomiaux et iatrogènes, Lyon 1,
- master spécialité sécurité, qualité, hygiène et environnement, Reims,
- master sciences du risque dans le domaine de la santé, Clermont-Ferrand 1,
- master risques sanitaires radionucléaires, biologiques et chimiques Paris 6,
- master droit de la sécurité sanitaire et alimentaire Paris 1,
- master gestion des risques en santé publique Lille 2…

Pour s'informer sur les universités : www.orientation-pour-tous.fr rubrique s'orienter dans la formation/rechercher un lieu/SCUIOP.

A noter : un certain nombre d'écoles spécialisées dans le domaine de la qualité, de l'environnement et de la gestion des risques présentent des formations utiles www.esqese.org ; www.cea.fr ; http://esmisab.univ-brest.fr...

Le Cnam Paris délivre le titre d'ingénieur en sécurité sanitaire : http://securite-sanitaire.cnam.fr/diplomes/ingenieur-securite-sanitaire/

Le Cnam d'Amiens propose un diplôme d'ingénieur en prévention des risques : www.formationcnampicardie.com

Évolutions

Fonctionnaire de la fonction publique hospitalière ou salarié d’une clinique privée, l’ingénieur sanitaire peut créer sa propre structure ou cabinet conseil et intervenir en tant que prestataire extérieur auprès d’établissements qui le sollicitent en tant qu’expert.

L'ingénieur sécurité sanitaire peut effectuer des missions humanitaires.

Salaires

Un ingénieur hygiène et sécurité débute avec un salaire mensuel brut entre 1 850 € et 2 500 €. Au cours de sa carrière, des primes viennent compléter des salaires qui évoluent.

A lire aussi

La science cherche des filles

Les prépas scientifiques et technologiques : la voie royale pour intégrer une école d'ingénieurs

Grandes écoles : pas besoin de sortir des meilleures prépas pour y entrer


Les classes prépas : des études exigeantes

Métier accessible

  • après le bac, avec une formation de 4 ans ou plus

Centres d'intérêts

  • Protéger l'environnement
  • Soigner, secourir

Synonymes

  • cadre technique hygiène et sécurité
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Ministère de la Santé
www.sante.gouv.fr

Association nationale de formation des personnels hospitaliers
www.anfh.asso.fr

École des hautes études en santé publique (EHESP)
www.ehesp.fr

Centre national de l’expertise hospitalière
www.cneh.fr

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

server2