Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.5 (4 votes)

Ingénieur ferroviaire

Ingénieur ferroviaire
© SNCF

L’ingénieur ferroviaire est le spécialiste des systèmes de transport sur rail. On le trouve aussi bien dans la construction, la surveillance que dans la signalisation, la sécurité ou l’exploitation. Le ferroviaire, secteur porteur, s’inscrit dans le développement durable.

Description métier

Les ingénieurs ferroviaires exercent sur tous les composants du trafic, du contrôle, de la sécurité fonctionnement (SDF), de la signalisation (ERTMS).

On trouve donc des ingénieurs ferroviaires spécialisés.

L’ingénieur d’études ou consultant ferroviaire, conçoit les projets ferroviaires au niveau des infrastructures. Il exerce tant en bureau d’études que sur le terrain en liaison avec des professionnels des travaux publics, des aménageurs du territoire, des géologues, des architectes, des exploitants. Il vérifie la faisabilité technique avec les contraintes du terrain tout en garantissant le budget du projet.

L’ingénieur essais s’assure du bon fonctionnement des nouveaux équipements avant leur installation dans les trains (moteur, freins…). Il mène des tests sur prototypes ou par simulation informatique puis analyse les résultats. Il mesure la résistance et le degré de sécurité des matériels dans des conditions extrêmes (grande vitesse, par grand vent, grosses chaleur).

L’ingénieur en signalisation conçoit les installations de contrôle commandé dont le chemin de fer a besoin pour faire circuler les trains en toute sécurité. Il développe des systèmes compatibles ERTMS (european rail traffic management system) chez un constructeur ou un exploitant.

L’ingénieur d’exploitation et circulation est engagé dans l’opérationnel au quotidien. Il veille à réaliser la bonne qualité de service attendue par les voyageurs tout en garantissant un haut niveau de sécurité et une bonne exploitation commerciale.

A savoir : les ingénieurs ferroviaires travaillent aussi sur des projets métros et tramways (fiabilité des matériels, alimentation, tracés…).

Études / Formation pour devenir Ingénieur ferroviaire

Les formations d’ingénieurs ferroviaires sont à bac+5/6

Il y a différents niveaux d’accès aux écoles d’ingénieurs.

Un grand nombre d’écoles recrutent sur concours très sélectifs après deux ans de classes prépa scientifique MP (maths-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et sciences de l'ingénieur) ou PT (physique-technologie) pour trois ans d’études.

Des accès après bac+2 (BTS/DUT) sont possibles sur dossier, concours et/ou entretien. Secteurs : informatique, automatique, électrotechnique, mécanique...

Les formations se répartissent entre des grandes écoles généralistes comme Centrale, Mines, Arts et métiers ParisTech, Polytechnique et des écoles spécialisées.

A savoir : des mastères spécialisés (MS bac+6) sont accessibles aux ingénieurs et aux titulaires d’un bac + 5 (master). Formations payantes. Par exemple : systèmes de transports ferroviaires et urbains ; Génie ferroviaire ; systèmes de transports ferroviaires guidés.

Évolutions

L'ingénieur ferroviaire évolue, selon son poste, vers la prise de responsabilité et le management de projet de plus en plus importants.

La mobilité tant en France qu'à l'international est un gage de réussite.

Certains ingénieurs se tournent vers l'aéronautique, le spatial ou l'automobile. D'autres deviennent consultant dans les systèmes de transport en général.

Salaires

Un peu moins de 3 000 € mensuels brut pour un débutant

Synonymes

  • ingénieur des systèmes transport
  • Métier qui recrute : Oui

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.