Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Ingénieur de recherche industrielle

Ingénieur de recherche industrielle
© Vladimir Shevelev - Fotolia

Études, essais, analyses et recherches sur un produit ou un processus de production : tel est le quotidien de l’ingénieur de recherche industrielle. Son objectif est aussi l’innovation, définie en liaison avec les services commerciaux de l’entreprise.

Description métier

L’ingénieur de recherche industrielle définit, dirige et organise des projets d’étude.

Ces projets peuvent concerner de nouveaux procédés de fabrication, des améliorations de produits et de procédés déjà existants, ou encore la conception de nouveaux produits à mettre sur le marché.

L’ingénieur de recherche industrielle propose d’abord des axes de recherche. Avec son équipe de techniciens, il étudie avant-projets et projets. Une fois l’objectif défini, il rédige un cahier des charges.

S’il s’agit d’un nouveau produit, la fabrication en laboratoire peut alors commencer. L'ingénieur supervise les essais du prototype.

S’il s’agit d’un nouveau procédé, il est expérimenté et analysé étape par étape. Parallèlement, l'ingénieur évalue les coûts et la rentabilité du nouveau processus ou produit.

En fin de parcours, l’ingénieur de recherche industrielle constitue le dossier technique et donne son feu vert pour la fabrication en série du produit ou la mise en service du nouveau procédé.

Pour exercer ce métier, un esprit scientifique et des qualités de rédaction technique sont indispensables, de même que la faculté à travailler en équipe, puisque la liaison avec le service marketing est permanente tout au long du processus.

Enfin, la pratique de l’anglais est obligatoire.

Études / Formation pour devenir Ingénieur de recherche industrielle

Il existe en France plus de 220 écoles d’ingénieurs préparant à des diplômes d'ingénieur (bac + 5).

Certaines sont généralistes (“grandes écoles”) et recrutent l’immense majorité de leurs étudiants à bac + 2 après une classe prépa scientifique.

D’autres écoles sont spécifiquement orientées vers un secteur : chimie, bois, mécanique, agroalimentaire, électronique, plasturgie… Elles recrutent aussi à bac + 2, mais parfois directement après un bac scientifique, dans un cycle préparatoire intégré à l’établissement.

Certaines écoles ménagent des possibilités d’entrées parallèles à des étudiants titulaires de diplômes universitaires ou technologiques compatibles (BTS, DUT, Deust, licences, masters). Dans ce dernier cas, une prépa ATS peut être intéressante pour se préparer aux concours.

À noter : toutes les écoles d'ingénieurs qui délivrent un titre d’ingénieur doivent être habilitées par la CTI (Commission des titres d’ingénieur).

Voir ci-dessous rubrique "Pour en savoir plus".

Évolutions

La position d’un ingénieur dans une entreprise est rarement figée : sa formation initiale et son expérience de dirigeant et de gestionnaire d’équipe lui permettent notamment de passer la main dans le domaine de la production pour se consacrer à des tâches de management, d’ingénieur commercial ou de direction d’entreprise.

La conversion dans le secteur financier est aussi fréquente, de même que le passage de l’opérationnel au conseil.

Salaires

De 2 500 € à 3 000 € brut par mois pour un ingénieur débutant.

De 4 000 € à 5 000 € si expérience et responsabilités d’équipe.

Globalement, les salaires des ingénieurs de recherche industrielle sont très disparates. Ils varient en fonction du secteur d’activité, de l’entreprise, de la taille de l’équipe, de l’ancienneté…

  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Centre d’études supérieures industrielles (Cesi)
www.cesi.fr

Comité d’études sur les formations d’ingénieurs (Cefi)
www.cefi.org

Conférence des Grandes Écoles (CGE)
www.cge.asso.fr

Commission des titres d’ingénieur (CTI)
www.cti-commission.fr

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.