Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Ingénieur de fabrication mécanique

Ingénieur de fabrication mécanique
© fotolia

L’ingénieur de fabrication en mécanique industrielle conçoit, organise et contrôle la mise en œuvre de systèmes mécaniques, présents dans de nombreux secteurs : métallurgie, fonderie, énergie, machines-outils, automobile, armement, aéronautique…

Description métier

Dans une entreprise industrielle, l’ingénieur de fabrication mécanique analyse et interprète les besoins en spécifications mécaniques transmis par le bureau d’études.

Il constitue un dossier de fabrication qui précise la faisabilité de la demande, les délais et les coûts.

En liaison avec le bureau d’études, il organise ensuite le travail en interne, ou bien préconise une sous-traitance. Si la commande s’effectue en interne, il en supervise la réalisation, le montage et définit les tests de fonctionnement, auxquels il participe.

C’est lui également qui rédige les rapports de contrôle et d’essais. Il gère les moyens techniques de l’atelier de fabrication et met en œuvre les mesures de sécurité, très importantes dans les secteurs industriels concernés.

Cet ingénieur a aussi la charge de piloter les opérations de maintenance et d’entretien du parc de machines, et d’exercer une veille technologique sur les outils, les matériaux et les techniques d’usinage.

Au plan opérationnel, il utilise des logiciels de FAO (fabrication assistée par ordinateur) pour mettre au point des programmes d’usinage de machines numériques.

En tant que responsable, son travail d’animation d’équipe constitue son quotidien.

Études / Formation pour devenir Ingénieur de fabrication mécanique

Il existe en France plus de 220 écoles d’ingénieurs. Certaines sont généralistes, dites « grandes écoles », et recrutent l’immense majorité de leurs étudiants à bac + 2 après une classe prépa.

D’autres sont spécifiquement orientées vers un secteur industriel ou autre, comme la mécanique : CESI, INSA, ITII, ENSMA, ENI, CNAM, ENSAM, etc… Celles-ci recrutent aussi à bac + 2, mais également directement après un bac scientifique, dans un cycle préparatoire intégré à l’établissement. Le diplôme d’ingénieur est alors préparé en 5 ans après le bac.

Certaines écoles ménagent des possibilités d’entrées parallèles à des étudiants titulaires de diplômes universitaires ou technologiques compatibles (BTS, DUT, licences, masters pro ou de recherche). Dans ce cas, une prépa ATS est recommandée pour se préparer aux concours. 

À noter : toutes les écoles qui délivrent un titre d’ingénieur doivent être habilitées par la CTI (Commission des titres d’ingénieur). Consulter les sites des établissements.

Par ailleurs, de la licence au master professionnel, de nombreuses universités de sciences et technologies délivrent des diplômes en mécanique industrielle. Consulter directement les sites des universités : www.orientation-pour-tous.fr rubrique SCUIOP

Évolutions

La position d’ingénieur dans une entreprise n’est jamais figée : sa formation initiale et son expérience de gestion d’équipe lui permettent notamment d’évoluer vers des tâches de management ou d’ingénieur commercial dans son domaine de compétence.

Salaires

De 2 500 € à 3 000 € pour un débutant dans l’industrie mécanique (les salaires sont disparates, mais peuvent progresser assez vite).

Synonymes

  • ingénieur en mécanique industrielle
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Les industries technologiques
www.les-industries-technologiques.fr

Centre d’études supérieures industrielles
www.cesi.fr

Comité d’études sur les formations d’ingénieur
www.cefi.org

Conférence des Grandes Écoles
www.cge.asso.fr

Commission des titres d’ingénieur
www.cti-commission.fr

Fédération des industries mécaniques - FIM
www.fim.net

Centre technique des industries mécaniques
www.cetim.fr

Josée Lesparre