Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (7 votes)

Ingénieur aérospatial

Ingénieur aérospatial

L’ingénieur aérospatial a la responsabilité de la conception, du prototypage, de l’évaluation et de la maintenance de tous les engins et objets envoyés dans l’espace : lanceurs, fusées, satellites, missiles et systèmes de communication.

Description métier

L’ingénieur aérospatial intervient dans la conception, la construction, l’entretien et la commercialisation d’engins envoyés dans l’espace ainsi que des systèmes et technologies de pointes de communication, de guidage et d’ingénierie propres au spatial.

Voisin de l’ingénieur aéronautique qui s’occupe plus des aéronefs, avions, hélicoptères, drones, civils et militaires, l’ingénieur aérospatial élabore et mène des simulations informatiques poussées en ayant recours à des modèles mathématiques avancés.

Il coordonne aussi les vols d’essais des engins spatiaux. Il en assure le soutien opérationnel et logistique.

On trouve des ingénieurs généralistes mais aussi des ingénieurs ultra spécialisés. Par exemple :

-   l' ingénieur mécanique spatiale s’occupe du choix des orbites et calcule les trajectoires des satellites (orbitographie),

-   l' ingénieur en imagerie spatiale est le spécialiste de la conception et de la réalisation des produits images selon des thématiques données : agriculture, forêt, gestion des risques…,

-   l' ingénieur propulsion est chargé des activités techniques concernant les les systèmes propulsifs (moteur fusée, carburant),

-   l' ingénieur pilotage phase balistique des lanceurs veille à la bonne orientation du composite supérieur du lanceur au moment du largage de la charge utile (les satellites) pour limiter le nombre de débris spatiaux et faire les bons calculs pour éviter les collisions,

-   l' ingénieur intégrateur satellite organise et coordonne les activités d’intégration, d’assemblage et des tests associés d’un satellite ou d’une charge utile complexe dans le respect du planning et des coûts,

-   l'ingénieur hydrologie spatiale est un chercheur multidisciplinaire qui conjugue astrophysique géologie et climatologie pour étudier les ressources en eaux par satellite.

Selon son poste et ses compétences, l’ingénieur spatial travaille dans un bureau d’étude, un service de construction ou d’essais.

Études / Formation pour devenir Ingénieur aérospatial

Pour devenir ingénieur aérospatial il faut obtenir un diplôme d’ingénieur à  bac+5. Mais, selon les postes, il est conseillé de doubler ses compétences dans une autre discipline. Faire un mastère spécialisé (MS) ou un doctorat.

Il y a différents niveaux d’accès aux écoles d’ingénieurs : un grand nombre d’écoles recrutent sur concours très sélectifs après deux ans de classes prépa scientifique MP (maths-physique), PC (physique-chimie), PSI (physique et sciences de l'ingénieur) ou PT (physique-technologie) pour trois ans d’études. Des accès après bac+2 (BTS/DUT) sont possibles sur dossier, concours et entretien.

Les écoles spécialisées comme l’Enac, l’Isae proposent des formations pointues. Mais il est aussi possible de passer par une école généraliste ou spécialisée en informatique, mécanique, automatique, télécoms et avoir suivi un stage dans une entreprise du secteur aéro.

A savoir : l’aérospatial fait travailler ensemble des équipes pluridisciplinaires. Les profils varient donc de la science dure aux applications multiples dans des domaines variés (astrophysique, Défense nationale, matériaux, mathématiques,…).

Évolutions

L'ingénieur aérospatial exerce dans des équipes multidisciplinaires dans un environnement international.

De la responsabilités de projets simples, il passe à la gestion de projets plus complexes.

Les généralistes peuvent se spécialiser : satellite, robot...

Certains évoluent vers la négociation commerciale, d'autres vers la recherche, d'autres encore se dirigent vers l'Armée de l'Air .

Salaires

3 000 € mensuels brut pour un débutant.

  • Métier qui recrute : Non

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.