Huissier de justice

Huissier de justice (Visuel) © Nimbus - Fotolia

Constater les faits en tant que preuve, informer les intéressés des décisions prises et vérifier leur application sont les principales missions de l'huissier de justice. Après avoir acheté une charge, il est nommé par le garde des Sceaux.

Description métier

L’image négative de l’huissier qui s’acharne sur les gens en difficulté a la peau dure. Pourtant son rôle est loin de se réduire à cela. Il est le plus souvent tout autre. Le principal intérêt de cette profession est de pouvoir servir de conciliateur et de conseiller auprès de personnes ayant des problèmes qui sont du ressort de la justice.

L'huissier recherche avant tout un accord entre des personnes qui s'opposent. Pour de nombreux litiges, il exerce un peu les fonctions de juriste de proximité. Il écoute, il propose, il évite les procédures trop coûteuses et informe les gens sur leurs droits. Il dénoue les conflits entre propriétaires et locataires, par exemple.

Il peut aussi résoudre certaines difficultés liées à la séparation ou au divorce : il agit notamment pour que le droit de garde des enfants soit respecté. Il peut, lorsqu’il parvient à jouer son rôle de conciliateur, éviter le recours aux tribunaux.

Dans le milieu professionnel, l'huissier de justice conseille les entreprises qui veulent mieux connaître leurs futurs partenaires. Il peut également intervenir auprès des clients qui ne payent pas. Il a, dans ce contexte, parfois recours à des saisies ou à des expulsions.

Ces procédures contribuent à entretenir l’image négative de l’huissier. Il doit alors faire preuve d’autorité et de diplomatie pour faire exécuter les décisions de justice. Ces situations exigent de lui des qualités psychologiques certaines.

Études / Formation pour devenir Huissier de justice

Pour devenir huissier, il  a deux possibilités  :

-    la voie universitaire : la formation est ouverte aux titulaires d’un master 1 en droit (bac + 4) ou d’un diplôme équivalent (IEP, école de commerce). La spécialisation en droit privé et procédure civile est vivement recommandée.

La formation proprement dite est essentiellement pratique. Elle comprend un stage rémunéré de 2 ans, dont un an au moins dans une étude d’huissier. Cette formation de terrain  se double d’un enseignement assuré dans chaque région par le département formation des stagiaires  de la Chambre des huissiers.

A l'issue du stage, le candidat passe l'examen professionnel.

Attention : 35% de réusite.

Il est fortement recommandé de suivre en parallèle une préparation à distance auprès de l’ENP (école nationale de procédure). Le futur huissier passe ensuite un examen professionnel avant d’être nommé par arrêté du garde des Sceaux.

-    la voie professionnelle : le candidat doit cumuler une capacité en droit, un DUT carrières juridiques et judiciaires ou un diplôme en droit validant 2 années après le baccalauréat, et 10 ans d’activité professionnelle au sein d’un office, dont 5 ans en tant que clerc principal.

Évolutions

A notre connaissance, il n’existe pas d’évolution de carrière possible dans le cadre de ce métier qui correspond à une charge d’officier ministériel.

Salaires

L’huissier de justice gagne très bien sa vie : aux alentours de 8 000 € mensuels en moyenne. Cependant pour exercer, l’huissier doit acheter une charge dont le coût est élevé. Néanmoins une étude fait rarement faillite puisque la création de celle-ci n’est accordée par l’État que si l’étude est estimée viable.

Métier accessible

  • après le bac, avec une formation de 2 ou 3 ans

Centres d'intérêts

  • Faire respecter la loi

En savoir plus

Chambre nationale des huissiers de justice
www.huissier-justice.fr

Ecole nationale de procédure
www.enpepp.org

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum

Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

serveur1