Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.5 (10 votes)

Gardien de la paix / Gardienne de la paix

Gardien de la paix / Gardienne de la paix
© Stefan Richter - Fotolia

Fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, le gardien de la paix travaille sur le terrain. Il fait partie du corps d'application de la police nationale. L’activité s’effectue en tenue et avec port d’arme. Le métier exige de la résistance physique et psychologique.

Description métier

Sous l'autorité des commissaires et des officiers de police (les anciens inspecteurs), le gardien de la paix assure la protection des personnes et des biens.

Policier généraliste, il participe aux missions des services actifs de police. Sa fonction varie selon ses services d’affectation :  sécurité urbaine (commissariat de police), police judiciaire, compagnie républicaine de sécurité (CRS), préfecture de police de Paris (PPP), police aux frontières. Il peut intervenir sur des affaires de vol en flagrant délit, bagarres, tapage nocturne...

Avec la qualification OPJ (officier de police judiciaire), il peut être responsable de dossiers d'enquêtes.

Le CRS surveille plages et montagnes et participe au maintien de l’ordre public.

À la PPP, le gardien de la paix a des fonctions spécifiques comme le secours routier, la protection de personnalités.

Le gardien de la paix peut assurer l'encadrement des adjoints de sécurité. Il peut également être affecté dans des lieux fermés mais très fréquentés : gares ou aéroports.

Malgré la multiplication des signalisations automatiques, c’est encore souvent lui qui assure la circulation, surtout en cas d’incident. Dans certaines enquêtes, sa participation est requise pour la recherche d'informations.

Le métier s’exerce généralement en extérieur dans une zone géographique déterminée ou en alternance bureau/extérieur. Les horaires sont variables, décalés et irréguliers. Le travail s’accomplit en équipe au contact direct et permanent de la population.

Le métier de gardien de la paix, difficile, exige une bonne condition physique et un très bon équilibre psychologique.

Études / Formation pour devenir Gardien de la paix / Gardienne de la paix

L'emploi est accessible sur concours (externe et interne).

concours externes : il existe 2 concours nationaux externe et un concours déconcentré externe : 

- le concours national à affectation en Île-de-France : ce concours offre un nombre important de postes, avec une affectation d’une durée minimale de 8 années dans cette région. Des avantages (indemnités et avancement dans la carrière) sont alors prévus,

- le concours national à affectation nationale : les postes à pourvoir sont proposés sur l'ensemble du territoire y compris en Île-de-France, pour une durée de 5 ans minimum.

- le concours déconcentré en Outre-mer : les lauréats sont affectés exclusivement dans ces territoires.

Le choix du concours et de l'affectation est définitif et irréversible.

Conditions : être de nationalité française, être âgé de 17 ans au moins et de mloins de 35 ans, avoir le bac ou un titre équivalent. 

concours interne : ouvert aux adjoints de sécurité (ADS) exerçant depuis au moins 1 an, aux cadets de la République (adjoints de sécurité bénéficiant d'une formation pour préparer le concours de gardien de la paix), aux volontaires des armées servant dans la gendarmerie nationale titulaires du diplôme de gendarme adjoint, en activité et comptant au moins une année de service 

Dans les deux cas, le candidat doit être recensé, avoir accompli la journée défense et citoyenneté (JDC) et remplir certaines conditions d'aptitudes physiques. 

La titularisation dans un emploi des services actifs de la police nationale est subordonnée à l’obtention préalable du permis de conduire les véhicules automobiles (catégorie B).

Les candidats reçus sont nommés élèves dans une école nationale de police ou un centre de formation de la police. Ils s'engagent au service de l'État pendant une durée minimale de 5 ans (en affectation nationale) ou 8 ans (en affectation en Ile de France). La scolarité, d'une durée de 12 mois, est rémunérée. 

Évolutions

Au bout de 4 ans d'ancienneté, le gardien de la paix peut devenir brigadier, brigadier-chef puis major par voie d'examen professionnel. Il peut ensuite accéder à la fonction de major responsable d'une unité locale de police (RULP). Possibilité par concours interne d'accéder au grade d'officier ou de commissaire. 

Dans les mêmes conditions, différents emplois spécialisés leur sont également accessibles : moniteur éducation physique, sports de défense, tir, maître-chien, sauveteur en montagne, maître nageur sauveteur, motard, agent de protection rapproché, membre d'une groupe, démineur, mécanicien auto, secouriste routier, conducteur, métiers du renseignement.

Salaires

Les salaires sont fonction du grade. Pour la région parisienne (au 1er janvier 2015) : 
- élève gardien : 1 309 €
- gardien de la paix : 1 865€ à 2 554€
- brigadier de police : 2 196€ à 2 644€
- brigadier-che de police : 2 550€ à 2 809€
- major de police : 2 720€ à 3 032€

Métier accessible

Secteurs associés

Synonymes

  • policier
  • agent de police
  • Métier qui recrute : Oui

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.