Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4.1 (52 votes)

Game designer

Game designer
© Goodluz / Fotolia

Le game designer occupe un poste clé dans la production d’un jeu vidéo. C’est lui en effet qui conçoit le gameplay, c’est-à-dire le concept, la mécanique du jeu et sa prise en main. Son premier objectif est de rendre le jeu le plus attractif possible.

Description métier

Le game designer intervient après le chef de projet, une fois que le public du jeu est ciblé, que le type de jeu et le budget ont été définis. Il conçoit alors le gameplay, c’est-à-dire à la fois les règles du jeu, les fonctions à utiliser et toutes les possibilités d’interaction offertes au joueur.

Le travail du game designer consiste à traduire un scénario écrit en jeu virtuel, avec personnages, scènes, situations et décors. L’ensemble doit inclure des actions, des interfaces, des phases distinctes de jeu, des protagonistes surprenants et différents niveaux de difficulté.

Le game designer commence par rédiger le cahier des charges du jeu (game design document, GDD) qui détaille pour toute l’équipe de production toutes les préconisations à suivre. Car produire un jeu n’est pas un métier de génie solitaire, mais un vrai travail d’équipe ! Il doit en effet se concerter en permanence avec les info-designers, les animateurs, les graphistes, les illustrateurs sonores (sound designers) et les testeurs.

En veillant constamment aux coûts de développement et au respect de la demande du client, le game designer intervient tout au long du développement dans la logique et l’interactivité du jeu, pour créer un univers ludique et captivant.

À lui de construire des énigmes, d’imaginer le comportement des héros, de trouver des épreuves inédites… Il faut que ça bouge et que le joueur reste fixé à sa console ou sur le web !

Il intervient aussi dans le design d’ensemble. Pour cela, il doit faire preuve à la fois d’imagination et d’une grande maîtrise technique. Il a une excellente connaissance des images de synthèse et des logiciels de modélisation 3D (3D Canvas, MilkShape 3D…). Il maîtrise aussi plusieurs langages de programmation (ActionScript…) et de balisage (HTML...).

Il pratique couramment l’anglais technique.

Ce métier requiert une bonne culture générale, de la rigueur, des capacités d’analyse très fines, une créativité hors pair, une présence accrue sur les réseaux sociaux… et une excellente résistance au stress !

Game designer est un métier aujourd’hui très reconnu et les entreprises françaises et internationales recrutent.

Études / Formation pour devenir Game designer

Après un bac S, ES ou STD2A, les formations sont nombreuses et de tous les niveaux. Un niveau bac + 2 est le minumum requis : 

Parmi les formations universitaires, citons notamment : 

- DUT informatique option imagerie numérique,
- DU level designer proposé à Lyon 2, 
- licence pro métiers du jeu vidéo (Paris 13), 
- master conception et intégration multimédia parcours programmation et développement de jeux vidéo (Lyon2).

Des formations spécialisées sont également dispensées par des écoles publiques et privées (liste non exhaustive) : 

- l’Enjmin-CNAM à Angoulême (master Jeu et médias interactifs numériques parcours game design, mastère spécialisé jeu vidéo et transmédia interactive digital experiences),
- Isart Digital, à Paris (prépa jeu vidéo, bachelor game design, bachelor game design and prog, bachelor game programming, bachelor digital art, bachelor FX3 3D, bachelor music and sound design, mastère game art, mastère game design, mastère game design & prog),
- École Émile Cohl à Lyon (dessinateur praticien),
- Itecom à Paris/Nice (animation et réalisation 3D),
- Créapole à Paris (certificat/diplôme cinéma d'animation et jeux vidéo),
- Créajeux à Nîmes (prépa jeu vidéo, game production),
- Rubika à Valenciennes (bachelor, vidéogame director).

Pour plus de détails, voir les formations labellisées par Le syndicat national du jeu vidéo (SNJV).

On peut éventuellement accéder à ce métier sans diplôme, en autodidacte, avec une expérience acquise en créant des niveaux pour des jeux amateurs. Dans tous les cas, la maîtrise des logiciels adéquats et des éditeurs de niveau est indispensable.

Dans tous les cas, un bon niveau d’anglais est requis.

Évolutions

Un game designer débute souvent comme level designer, qui conçoit les décors et l’environnement général du jeu.

Après plusieurs années d’expérience, un game designer peut devenir chef de projet, voire directeur de production. Il peut avoir à superviser l’ensemble de la chaîne éditoriale, la programmation, le graphisme et le marketing.

Cela dit, les game designers restent majoritairement fidèles à leur métier. Pour cette raison, ils recherchent souvent à évoluer au sein du même métier, mais dans des entreprises ou des studios plus importants.

Salaires

Entre 1 600 € et 2 000 € brut par mois pour un game designer débutant, jusqu’à plus de 3 500 € pour un game designer expérimenté. Attention, le game designer ne compte pas son temps !

  • Métier qui recrute : Oui

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.