Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (2 votes)

Ferronnier / Ferronnière d'art

Ferronnier / Ferronnière d'art
© Gael- Luc-Coet Sal

Le ferronnier d'art travaille le fer forgé à chaud comme à froid. Il crée et réalise des éléments d’architecture et de décoration : grilles, portails, rampes. S’il crée des ornements c'est un feuillagiste.

Description métier

Le ferronnier d’art fabrique, pose ou répare des pièces de métal. Il travaille la matière première, le plus souvent le fer, mais aussi le bronze, l’acier, l’aluminium, le plomb ou le laiton qui peuvent entrer dans la composition des objets à réaliser.

Dans la mesure où il est aussi un artiste créateur, le ferronnier définit de A à Z un projet d’objet en tenant compte des différents éléments du site architectural ou paysager dans lequel sa création doit prendre place.

Il trace une épure de l’ouvrage -  le ferronnier est aussi un dessinateur - et planifie les différentes phases de son travail ou celui de son équipe.

Il transforme le ou les métaux en barres ou en tôles avec différents outils : marteaux, burins, pinces, moules, pour façonner une pièce. Si besoin est, il compose des alliages.

Les techniques mises en œuvre sont : martelage, forgeage, estampage, emboutissage, fusion, fonte, selon la nature des métaux utilisés, ferreux ou non ferreux. Il assemble les différentes pièces qui composent l’œuvre par soudure ou rivetage.

Le ferronnier d’art procède au travail de finition : ébarbage, polissage, ciselage et pose de patine.

Le ferronnier travaille en atelier, mais aussi en extérieur s’il pose lui-même l’élément architectural qu’il a réalisé. S’il est artisan à son compte, il est en contact avec sa clientèle ou avec les autres corps de métier sur un chantier de rénovation.

Au plan physique une bonne résistance et une certaine force sont nécessaires en raison de la lourdeur de la plupart des objets à poser ou à placer. La station debout est la plus fréquente.

Dans son atelier le ferronnier œuvre très souvent dans une atmosphère assez bruyante.

S'il est salarié, le ferronnier a des horaires plutôt réguliers et opère généralement dans une petite entreprise de moins de 10 salariés.

Études / Formation pour devenir Ferronnier / Ferronnière d'art

Il existe plusieurs diplômes professionnels qui permettent d’exercer le métier de ferronnier. Certains sont du domaine des métiers d’art, d’autres du domaine de la métallerie :

niveau CAP
- CAP ferronnier d'art (accessible aux titulaires d'un CAP dans le domaine du métal),

niveau bac 
- Bac pro technicien en chaudronnerie industriel,
- BP métallier,
- BMA ferronnier d'art (accessible aux titulaires d'un CAP ferronnier, serrurier-métallier, bronzier),

niveau bac + 2
- DMA décor architectural, option métal (Ensaama)

NB : le DMA est un diplôme de niveau bac + 2 et confère une grande qualification pratique et théorique. Le bac technologique STD2A arts appliqués est le mieux adapté à la préparation au DMA.

A signaler également les formations dispensées par l’Ecole internationale de ferronnerie française, sous tutelle des Compagnons du Devoir, de Muizon (51).

Évolutions

Pour un ferronnier salarié chez un artisan, l’évolution de carrière la plus naturelle est, évidemment, de s’installer à son compte après avoir examiné le marché du bâtiment, des rénovations et des restaurations dans sa zone d’installation.

En tant que salarié, il peut prendre des responsabilités dans une équipe (chef d’atelier).

Salaires

Un ouvrier artisan débutant est presque toujours embauché au Smic (1 467 € brut mensuel). Un chef d’atelier émarge aux alentours de 1 600 à 1 700 €.

Un artisan ferronnier établi à son compte dégage un revenu qui peut être confortable en fonction du nombre et de la nature des chantiers sur lesquels il intervient.

Métier accessible

Synonymes

  • ferronnier-feuillagiste

En savoir plus

Ecole internationale de la ferronnerie française
www.ifram.fr

Institut national des métiers d'art - INMA
www.institut-metiersdart.org

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.