Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4.7 (3 votes)

Dessinateur de presse

Dessinateur de presse
© Yatsuki - fotolia

Le dessinateur de presse allie journalisme et dessin pour croquer avec humour personnalités et événements d’actualité. C’est un journaliste à part entière, associé à la vie d’une publication.

Description métier

Elections politiques, attentats, guerres, justice, « affaires », questions de société… , rien n’échappe au dessinateur de presse, qui présente l’actualité avec humour et distanciation.

Il peut se fixer comme mission de faire ressortir le grotesque ou le ridicule d’une situation ou d’un événement. Au-delà de son ingéniosité à teinter d’apparente légèreté la gravité de certains faits d’actualité, son coup de crayon dessine d’abord et avant tout un espace de liberté.

Qu’il soit chargé d’illustrer un article ou qu’il parte d’un événement brut, son objectif reste le même : porter un regard personnel, pédagogique et critique sur l’actualité.

Plus qu’un observateur, le dessinateur de presse joue en fait le rôle d’un « révélateur social ». Ses principaux atouts : un style reconnaissable entre tous et de la combativité à revendre. Ce qui ne le met pas à l’abri d’un risque de démagogie.

Il existe moins d’une centaine de dessinateurs de presse en France, dont une petite minorité jouit d’une notoriété certaine. Ils sont associés généralement à des journaux satiriques tels que le Canard enchaîné ou Charlie Hebdo ou à des grands quotidiens comme nationaux (Le Monde, Le Figaro) ou régionaux. 

A condition d’être reconnu en tant que « reporter-dessinateur » par la Commission de la carte de presse, il a le statut de journaliste à part entière. Il peut être salarié ou travailler en free-lance et à la commande pour plusieurs publications.

Études / Formation pour devenir Dessinateur de presse

Si le dessinateur de presse est un journaliste, son parcours est celui d’un artiste. Il n’existe pas de conditions strictement définies pour accéder à ce métier mais une formation artistique est incontournable. 

Avoir suivi une formation artistique (écoles des Beaux-arts nationales ou régionales, écoles d’Arts décoratifs) permet d’acquérir, bien sûr, les bases indispensables pour réussir. Elles offrent toujours un plus dans un CV pour un débutant.

Néanmoins le plus important dans ce milieu professionnel c'est l'ouverture d’esprit, la curiosité, le goût de l’actualité, une grande culture politicienne et les réseaux relationnels… le sens de l’humour et l’esprit de synthèse. Et par dessus tout, le sens de la caricature et une extrême rapidité d’exécution.

Des stages, un bon carnet d'adresses et un coup de pouce sont les bienvenus.

Évolutions

Comme pour tous les métiers créatifs, il est difficile de se faire une place au soleil. Le dessinateur de presse doit s’appuyer sur un carnet d’adresses fourni et sur un professionnalisme sans faille. Il peut élargir ses activités et se consacrer, par exemple, à l’illustration, la bande dessinée ou l’infographie.

Salaires

Le salaire du dessinateur de presse est très variable. Il dépend de son statut, de la publication pour laquelle il travaille et bien sûr de sa notoriété. Il peut être rémunéré au dessin. Quelques-uns sont salariés au mois.

En savoir plus

Syndicat national des journalistes
www.snj.fr

Autres métiers dans les mêmes centres d'intérêts

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.