Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (3 votes)

Coursier

Coursier
© L.Mignaux - Meeddm

Le coursier achemine des objets, plis ou paquets de chez un particulier ou une entreprise jusqu'à l’adresse du destinataire. Il s'agit rarement de tournées : après chaque livraison, il reprend contact avec son employeur pour prendre une nouvelle course.

Description métier

Il existe différents types de coursiers. Les coursiers attachés à une entreprise : ils sont alors salariés de cette entreprise ; les coursiers intégrés à une société de courses ; les coursiers indépendants.

Le coursier travaille la plupart du temps selon un horaire serré, car les clients paient pour que leurs documents et produits soient livrés rapidement.

En ville, il utilise souvent un deux-roues ( scooter, moto, vélo). Il peut, plus rarement, conduire un quatre-roues (de moins de 3,5 tonnes). Ces machines sont fournies par la société. Il doit connaître parfaitement sa zone de travail (meilleur itinéraire).

La rapidité des courses se fait dans le respect des règles de sécurité et du code de la route. C’est un métier qui se pratique essentiellement dans les grandes villes et qui n’est pas sans risques.

Le coursier travaille par tous les temps (pluie, froid, neige) et souvent dans les embouteillages et la pollution. Le port d’un casque est obligatoire. L'utilisation du GPS est courante.

Le coursier peut porter des vêtements professionnels au nom de l’entreprise pour laquelle il travaille.

Même s’il fait partie d’une équipe, il est seul sur le terrain durant sa journée de travail. Ses horaires de travail ne sont pas toujours réguliers, il peut être amené à travailler par roulement (samedi, jours fériés). Il est souvent en contact avec le client.

Études / Formation pour devenir Coursier

Aucun diplôme spécifique n’est exigé pour exercer le métier de coursier. Il doit posséder le permis de conduire (A ou B) selon le type de véhicule utilisé. Il existe cependant deux diplômes utiles pour exercer ce métier :

- CAP conducteur livreur de marchandises,
- CAP distribution d'objets et de services à la clientèle.

Évolutions

Avec de l’expérience, le coursier peut devenir dispatcheur, c’est-à-dire qu’il va, à son tour, organiser le travail des autres coursiers.

A noter que l’utilisation des technologies de l'information favorise les échanges de documents sans intervention physique. La livraison de paquets colis demeure surtout en zone urbaine.

Salaires

Le métier de coursier est réglementé. Il est rémunéré selon une grille de salaires particulière reconnue par la convention collective des transports routiers et qui instaure un SMPG (salaire mensuel professionnel garanti). A l'embauche, un débutant reçoit 1 500 € par mois. Une part variable conventionnelle (PVC) est attribuée après une ancienneté de 6 mois.

A savoir : le paiement de "primes" par "bons" est illégal même s'il est pratiqué par certains employeurs.

Secteurs associés

Synonymes

  • garçon de courses
  • Garçon de courses
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Il n’y a pas d’adresse spécifique pour s’informer sur ce métier. Il faut contacter des sociétés de courses, voir les pages professionnelles des annuaires téléphoniques électroniques rubrique « Transport ».

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.