Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Conducteur de station d'épuration

Conducteur de station d'épuration
© L.Mignaux - Meeddm

Le conducteur de station d’épuration « lave » l’eau. Il épure et retraite les eaux urbaines et industrielles usées. Il est biologiste, chimiste et électromécanicien. Il traite les boues en les déshydratant.

Description métier

Le conducteur de station d’épuration assure tous les entretiens quotidiens des installations permettant le bon fonctionnement de la station. 

Son travail tourne autour de trois axes essentiels : le pré-traitement, le traitement des boues et l'entretien des bassins. Cela exige la polyvalence.

Quotidiennement, il relève les compteurs des turbines, analyse l’acidité de l’eau, contrôle les pompes, entretient et répare les équipements.

Il doit doser les produits chimiques d’épuration, effectuer les prélèvements nécessaires aux analyses pour le contrôle de la qualité des eaux, opérer les réglages et mesures correctives. D'une manière générale, il veille au bon fonctionnement des installations.

Il s’occupe en outre du traitement des boues. Il a la responsabilité de la gestion des stocks de produits comme le chlorure ferrique, les polymères, la chaux...

Plusieurs fois par jour, il règle les centrifugeuses afin de mesurer la siccité des boues c’est-à-dire leur état de sécheresse et donc leur contenu en eau. C’est lui qui s’occupe de la déshydratation des boues. Enfin, il organise l’évacuation des boues : prise des rendez-vous avec les chauffeurs de camions, nettoyage des bennes et des cuves de stockage.

Le conducteur de station d'épuration doit aussi être capable d'assurer les dépannages et le renouvellement de des équipements ce qui nécessite des compétences techniques notamment en électromécanique. 

S’il dispose d'une grande autonomie, son travail implique des responsabilités. Travailler au traitement des effluents qu’ils soient urbains ou naturels mais souillés nécessite une fibre environnementale sans faille.

Il ne s’agit pas d’un travail de bureau. La station debout est la plus fréquente. Il travaille pour une collectivité locale ou une société privée de traitement des eaux usées.

Études / Formation pour devenir Conducteur de station d'épuration

Du CAP au BTS :

- CAP AQE - agent de la qualité de l'eau,
- CAP agent d’assainissement et de collecte des déchets liquides spéciaux,
- Bac pro PCE - procédés de la chimie, de l'eau et des papiers-cartons, 
- Bac pro GPPE - gestion des pollutions et protection de l'environnement. 

Les BTS préparent à une qualification visant la prise de responsabilité en entreprise ou en collectivité territoriale : 
- BTS métiers de l’eau,  
- BTSA Gémeau - gestion et maîtrise de l'eau,
- BTS MSE - métiers des services à l'environnement. 

Évolutions

Après plusieurs années d’expérience, le conducteur de station d’épuration peut prendre des responsabilités et voir son poste évoluer vers celui de chef de secteur; 

Salaires

Un agent débutant gagne le Smic (1 467 € brut mensuel). Un agent qualifié gagne 1 600 € hors primes.

Synonymes

  • agent de station d'épuration

En savoir plus

Centre d'information sur l'eau
www.cieau.com

Office international de l’eau
www.oieau.org

Les métiers de l'environnement DIFED
www.ecometiers.com/

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.