Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 5 (1 vote)

Chef opérateur

Chef opérateur
© With God / Fotolia

Le "chef op" ou directeur de la photographie est le responsable créatif et technique des prises de vues et de la qualité artistique de l’image. Sur un tournage, il prépare l’éclairage afin de restituer les tons, les couleurs et même les émotions selon les attentes du réalisateur.

Description métier

Artiste reconnu, le chef op’ est un des techniciens de l’audiovisuel les plus créatifs. Appelé aussi directeur de la photo, ce chef du service image travaille en étroite collaboration avec le réalisateur et conditionne tout le tournage d’un produit audiovisuel : cinéma, vidéo ou télévision.

Avant le fameux signal "silence, on tourne !", il règle l’éclairage des décors, le cadrage et la composition des images en fonction du découpage technique. Pour recréer les ambiances et les couleurs, il utilise la lumière naturelle ou artificielle.

Le chef opérateur maîtrise parfaitement les techniques de la caméra et sélectionne lui-même son matériel : optiques de prise de vues, pellicules, projecteurs, réflecteurs, filtres…

Pendant le tournage, il dirige et coordonne l’équipe technique image : assistants opérateurs, cadreurs, électriciens et machinistes.

Il surveille également le développement et le tirage des films s’il s’agit de pellicules. Au montage, avec le technicien étalonneur, il harmonise les images (assombrit un plan ou augmente le contraste, par exemple) avec les techniques du numérique.

Le chef opérateur travaille dans le cadre d’une société de diffusion télévisuelle ou pour une société de production cinéma. Il est alors engagé sur le tournage d’un long ou court métrage de fiction, d’un documentaire, d’un film publicitaire, d’une émission de plateau…

En général, il a le statut d’intermittent du spectacle.

Études / Formation pour devenir Chef opérateur

Un bac pro photographie est une bonne introduction aux métiers de l’image et de la caméra.

Sur le plan technique, les BTS (bac + 2) certifient une bonne qualification de base. Le BTS métiers de l’audiovisuel comprend 5 options : son, image, ingénierie et exploitation des équipements, montage et postproduction, gestion de production.

Pour devenir chef opérateur, il est conseillé de sortir d'une école de cinéma  comme la Fémis (Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son), l’ENSLL (Ecole nationale supérieure Louis Lumière) qui dispensent des formations professionnelles très pointues.

Des écoles privées présentent des formations (ESRA...)

Se perfectionner dans les nouvelles technologies du traitement de l’image numérique est une quasi obligation pour un chef opérateur.

Enfin, il existe aussi des formations universitaires au niveau master (bac + 5) : Brest, Aix-Marseille 1, Grenoble 3, Paris 3…

Évolutions

Avant de signer la lumière et la photo d’un film, il faut avoir été, dans l'ordre, stagiaire sur un tournage, puis cadreur, deuxième assistant et enfin premier assistant chef opérateur.

Certains chefs op' acquièrent une grande réputation dans le milieu professionnel et sont sollicités par les réalisateurs les plus en vue. Il arrive qu’un directeur de la photo devienne réalisateur.

Salaires

1 500€ par semaine en moyenne. Il s'agit là de salaires conventionnés, mais un chef opérateur est rémunéré selon les moyens de la production.

Diplômes associés

  1. BTS Métiers de l’audiovisuel

En savoir plus

Ecole nationale supérieure des métiers de l’image et du son (La Fémis)
www.lafemis.fr

Ecole nationale supérieure Louis Lumière (ENSLL)
www.ens-louis-lumiere.fr

Institut national de l'audiovisuel (Ina)

www.ina-sup.com

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.