Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (4 votes)

Chef de culture

Chef de culture
© Pascal Xucluna-ministere agriculture

Dans une grande exploitation, le chef de culture est le salarié qui seconde l’exploitant agricole. Il est chargé de l’organisation du travail, des achats d’équipements, des choix financiers et commerciaux, et est consulté pour le choix des productions.

Description métier

Entre autres responsabilités importantes, le chef de culture décide du plan cultural, c’est-à-dire des changements d’utilisation des différentes parcelles de l’exploitation.

Il programme les travaux à réaliser en conséquence et suit l’exécution du cahier des charges défini avec le chef d’exploitation. Il surveille le système d’irrigation, répartit le travail et fixe des objectifs aux conducteurs d’engins.

En tant que spécialiste, il procède à des essais pour améliorer la quantité ou la qualité d’une production. Lors d’une récolte, il assure la logistique : utilisation des moissonneuses-batteuses, nombre de tracteurs nécessaires, chargement des camions pour livraison aux coopératives.

Le chef de culture assure également une partie de la gestion de l’exploitation : encadrement du personnel, embauches, analyses des résultats de production, gestion des fournitures. Il propose au chef d’exploitation l’acquisition de nouveaux engins ou la mise en place de nouvelles cultures.

Même s’il travaille beaucoup à l’extérieur, le chef de culture est aussi un homme « de bureau », notamment pour des travaux de planning et de saisie.

Son rythme de travail n’est pas uniforme tout au long de l’année, les aléas de la météo pouvant imposer des horaires de travail inhabituels. Gestion de l’imprévu et grande réactivité sont nécessaires à ce métier.

Études / Formation pour devenir Chef de culture

Les formations vont du bac pro au BTSA :

- Bac pro conduite et gestion de l’exploitation agricole, option systèmes à dominante cultures,
- BP responsable d'atelier de productions horticoles,
- BTSA  ACSE (analyse et conduite des systèmes d’exploitation),

- BTSA  agronomie : productions végétales,
- BTSA  sciences et technologies des aliments, spécialité produits céréaliers,
- BTSA  développement de l’agriculture des régions chaudes (DARC),
- BTSA production horticole, 
- licence professionnelle : management en entreprise d'horticulture et de paysage ;  productions végétales, cultures spécialisées et protection des cultures techniques et technologies du végétal...

À noter : dans certaines grandes exploitations, un titre d’ingénieur agronome peut être exigé.

Évolutions

Un chef de culture salarié est lié par contrat avec un exploitant : s’il change de patron, il peut donc changer de culture.

Dans une organisation professionnelle, il peut devenir formateur ou occuper un poste de commercial.

Il peut aussi s’installer lui-même comme exploitant agricole.

Salaires

Entre 1 800 € et 2 200 € brut mensuels pour un chef de culture débutant (variable selon la nature des cultures, l’exploitation et la région).

En savoir plus

Ministère de l’Agriculture, Agroalimentaire et Forêt
http://agriculture.gouv.fr/Enseignementagricole/

Assemblée permanente des chambres d’agriculture
www.apca.chambagri.fr

Association nationale pour l’emploi et la formation en agriculture - Anefa
www.anefa.org

Conseil national de l’enseignement agricole privé - CNEAP
www.cneap.fr

APECITA (Association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire)
www.apecita.com

Autres métiers dans les mêmes centres d'intérêts

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.