Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.8 (9 votes)

Cascadeur / Cascadeuse

Cascadeur / Cascadeuse
© Nikita Lairand - Fotolia

Le cascadeur remplace ponctuellement un acteur pour le tournage de scènes comportant des risques physiques ou nécessitant des compétences techniques particulières. Acrobate, pilote, cavalier ou athlète, c’est un spécialiste des scènes d’action.

Description métier

Le cascadeur travaille avec le réalisateur d'un film et l’acteur qu’il est chargé de doubler. Selon les besoins du film, il peut aussi participer à des scènes de groupes en tant que figurant ou personnage secondaire.

Le cascadeur conçoit, met au point, répète et exécute des scènes d’action violentes ou dangereuses : accidents, incendies, chutes, poursuites à grande vitesse, bagarres… Vêtu et coiffé comme le personnage qu’il double pour faire illusion à l’écran, il “vit” à sa place toutes ces situations périlleuses.

Chaque cascade est minutieusement analysée, découpée, mesurée et chronométrée à la seconde près par le cascadeur et son équipe. Tous les gestes sont prévus, puis assemblés en séquences.

Le cascadeur prépare et installe les équipements indispensables. Il s’assure de la qualité du matériel utilisé et de la sécurité du dispositif. Il prévoit les mesures d’urgence à prendre immédiatement en cas de problème.

Quelles que soient les précautions prises, ce métier reste dangereux et exige des aptitudes physiques et psychiques. C'est pourquoi il est presque toujours réservé à un athlète ou à un professionnel d’un domaine précis (plongée, pilotage, combat, acrobatie, équitation, escrime…) âgé en général de moins de 45 ans.

Les horaires de travail sont irréguliers, en fonction des exigences du tournage et, parfois, de la météo.

Comme le cascadeur travaille principalement pour le cinéma, la télévision ou la publicité, mais aussi pour certains parcs de loisirs ou pour des spectacles historiques, il a presque toujours un statut d’intermittent du spectacle.

Le cascadeur a le sens de l’observation. Il a conscience du danger et respecte rigoureusement les consignes de sécurité. Surtout, il doit savoir rester dans l’ombre de la vedette qu’il double !

Études / Formation pour devenir Cascadeur / Cascadeuse

Il n’existe pas de formation ni de diplôme pour devenir cascadeur. La formation “sur le tas” reste donc la plus courante.

Néanmoins, un cascadeur peut avoir été formé dans une école du cirque, par exemple, et être titulaire d’un diplôme des métiers des arts du cirque : trapèze, acrobate, funambule…

Les formations en rapport direct avec la spécialité du cascadeur sont les plus recommandées : réparation auto, pilotage, techniques pyrotechniques, travail du bois et des métaux, équitation…

Parmi les établissements privés spécialisés, citons :

Enfin, même si sa vocation est de rester dans l’ombre d’un acteur connu, avoir suivi des cours d’art dramatique peut être également un bon atout pour devenir cascadeur.

Évolutions

Après avoir été membre d’une équipe de professionnels, un cascadeur peut devenir coordinateur de cascades.

Il peut aussi monter sa propre équipe spécialisée : combats, incendies, accidents…

Salaires

En tant qu’intermittent, un cascadeur est payé au cachet. Ses revenus varient beaucoup en fonction de la prestation, du lieu de travail, de la durée…

Entre 600 € et 700 € brut la journée de tournage sur un plateau de cinéma.

Synonymes

  • doublure

En savoir plus

Pôle emploi spectacle
www.pole-emploi.fr

Fédération des cascadeurs français du cinéma
www.federation-cascadeurs.com

Afdas (Fonds d’assurance formation des secteurs de la culture, de la communication et des loisirs)
www.afdas.com

Patrick Neyroud


Les derniers messages du Forum
Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.