Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.8 (23 votes)

Auxiliaire de vie sociale

Auxiliaire de vie sociale
© James Steidl - fotolia

L’auxiliaire de vie apporte son aide aux personnes fragilisées, dépendantes, ayant des difficultés passagères dues à l’âge, à une maladie, à un handicap ou à des difficultés sociales. Elle les aide au quotidien lors d’un maintien à domicile.

Description métier

L’auxiliaire de vie sociale (AVS) aide les personnes malades, handicapées ou fragilisées, très dépendantes pour accomplir les actes de la vie ordinaire.

Elle est présente pour faciliter le lever, le coucher, la toilette, les soins d’hygiène (à l’exclusion des soins infirmiers). Elle apporte son soutien au moment de l’appareillage des personnes handicapées.

L'AVS assure la préparation et la prise des repas, les travaux ménagers. Elle prend en charge les démarches administratives, les sorties, les courses, etc.

En général, elle n'intervient que quelques heures par jour, aux moments qui exigent sa présence. Par sa présence régulière, elle apporte soutien et réconfort. Ses modalités d’intervention sont décidées au cas par cas, en fonction du degré de dépendance de la personne aidée.

L’auxiliaire de vie peut devoir travailler très tôt dans la journée (6 h 30) ou très tard (22 h), ainsi que les week-ends et les jours fériés. Elle travaille au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Elle est tenue de respecter les décisions prises par le personnel soignant.

Les auxiliaires de vie sont en majorité employées par des associations regroupées en fédérations : caisses d'allocations familiales, centres communaux d'action sociale, caisses des mutualités sociales agricoles...ou par des communes.

La plupart des auxiliaires de vie exercent à temps partiel et sont des femmes.

Attention : ne pas confondre cette AVS avec l'AVS - auxiliaire de vie scolaire.

Études / Formation pour devenir Auxiliaire de vie sociale

Le diplôme d'Etat d'accompagnant éducatif et social (DEAES) de niveau CAP, est  le premier niveau de qualification des métiers de l’aide à domicile. Ce nouveau diplôme remplace depuis 2016, le diplôme d'Etat d'auxiliaire de vie sociale (DEAVS) et le diplôme d'Etat d'aide médico-psycologique (DEAMP).

Pour entrer en formation, aucun niveau de qualification n'est exigé. Les candidats doivent satisfaire aux épreuves d'admission composées d'un questionnaire d'actualité d'1h30 comportant dix questions et d'un entretien de motivation de 30 minutes avec un jury constitué d'un formateur et d'un professionnel.

Sont dispensés d'épreuves écrites les lauréats de l'institut du service civique, les titulaires d'une MC aide à domicile, du diplôme professionnel d'aide-soignant, d'auxiliaire de puériculture, du BEP carrières sanitaires et sociales, du BEPA option services.

Les candidats titulaires du diplôme d'État d'accompagnant éducatif et social, d'un DEAVS ou d'un DEAMP qui souhaitent acquérir une autre spécialité que celle acquise au titre de leur diplôme, sont dispensés d'épreuves d'entrée en formation.

Le DEAES propose trois spécialités :
• accompagnement de la vie à domicile,
• accompagnement de la vie en structure collective,
• accompagnement à l'éducation inclusive à la vie ordinaire.

La formation alterne 504h de formation théorique et 840h de formation pratique. Elle est organisée sur une période de 12 à 24 mois ainsi qu'une période de détermination à l'issue de laquelle le candidat se positionne sur la spécialité pour laquelle il s'inscrit. Le diplôme est composé à 70 % d'un socle commun d'AES et à 30 % d'enseignement de spécialité.

A noter : lorsque l'auxiliaire de vie intervient au domicile de personnes aidées par leurs enfants, elle peut devenir assistante de vie aux familles (ADVF). Ce titre professionnel peut se préparer :  www.afpa.fr ; www.infa-formation.com



Évolutions

Avec de l’expérience et une formation complémentaire comme la MC aide à domicile, l’AVS peut devenir : technicien d’intervention sociale et familiale (TISF, métier d’aide à domicile avec des responsabilités plus importantes), aide médico-psychologique, aide soignant.

Salaires

Le salaire d’un auxiliaire de vie tourne autour du Smic (1 467 € brut mensuel).  Pour les personnes qui travaillent à temps partiel, la rémunération s’effectue à l’heure, sur la base du Smic horaire.

Métier accessible

Synonymes

  • auxiliaire familiale
  • aide à domicile
  • assistante de vie
  • Métier qui recrute : Oui

En savoir plus

Portail des métiers de la santé et du social
www.metiers.santesolidarites.gouv.fr

ANSP (agence nationale des services à la personne)
www.servicesalapersonne.gouv.fr

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.