Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4 (3 votes)

Apiculteur / Apicultrice

Apiculteur / Apicultrice
© Girodjl / Fotolia

Équipé de sa combinaison, d'un masque et de gants, d'un enfumoir, l’apiculteur élève des abeilles en vue de commercialiser les produits de la ruche : miel, mais aussi pollen, gelée royale, cire et autres produits dérivés.

Description métier

L’apiculteur est un éleveur spécialisé qui élève des abeilles en vue d’en récolter notamment le miel. Il réalise aussi des produits dérivés : cire, pollen, gelée royale, bonbons au miel, bougies à la cire, hydromel…

Pour récolter le miel, l'apiculteur revêt une blouse portant un masque et, à l'aide d'un enfumoir, enfume la ruche. Ensuite, il en enlève les cadres et utilise des couteaux spéciaux pour ôter les opercules de cire qui ferment les alvéoles.

L'apiculteur met ensuite les cadres dans un extracteur qui, tournant à grande vitesse, projette le miel contre les parois. Puis le miel est récupéré dans un maturateur, qui le nettoie de ses impuretés et fait remonter à la surface les petits morceaux de cire.

L'apiculteur maîtrise un savoir-faire et des connaissances pointues. En effet, les méthodes apicoles doivent être adaptées à l’espèce et à la race des abeilles, au climat et à la végétation du lieu où sont posées les ruches. De cette végétation dépend la variété du miel.

Parallèlement, l'apiculteur entretient les ruches et s’assure que chacune d'elles est pourvue d’une reine en bonne santé. Il entretient également son matériel d’exploitation pendant l’hiver, période de sommeil des abeilles.

Seul ou en équipe, l'apiculteur travaille en plein air s'il s’occupe des ruches ou à l’intérieur quand il fait de la mise en pots ou entretient le matériel.

Il s’occupe généralement lui-même du conditionnement et de la vente de ses produits. Pour cela, il doit veiller à la qualité sanitaire et respecter les consignes d’hygiène et de sécurité.

Pour exercer ce métier, il faut de la méthode, un bon sens de l'observation et beaucoup de minutie. Surtout, l'apiculteur ne doit pas avoir un terrain allergique !

Études / Formation pour devenir Apiculteur / Apicultrice

On peut devenir apiculteur sans diplôme, en se formant directement auprès d’un apiculteur expérimenté pendant au moins un an. Néanmoins, le bac pro conduite et gestion de l'explotation agricole (CGEA) option système à dominante élevage permet de gagner en responsabilité.

Mais certaines qualifications représentent un plus :

  • Le BP REA - responsable d’exploitation agricole option apiculture s’adresse aux plus de 18 ans de niveau bac. Il se prépare notamment à Hyères (83), à Vesoul (70) et à Rouffach (68). Admission sur dossier et entretien.

Les formations sont assurées en CFA (centre de formation d'apprentis) ou en CFPPA (centre de formation professionnelle et de promotion agricole).

Évolutions

Avec de l'expérience, un apiculteur salarié peut s’installer à son compte ou prendre des responsabilités dans une grande entreprise apicole.

Salaires

Environ le Smic (1 467 € brut mensuel). pour un apiculteur salarié.

Les revenus d'un apiculteur propriétaire varient selon le nombre de ruches, la production et la vente.

Métier accessible

Secteurs associés

En savoir plus

Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche
http://agriculture.gouv.fr/Enseignementagricole/

Fédération française des apiculteurs professionnels (FFAP)
www.apipro-ffap.fr

Union nationale de l’apiculture française (Unaf)
www.unaf-apiculture.info

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.