Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 3.8 (4 votes)

Animalier de laboratoire

Animalier de laboratoire
© Fotolia - Danielle Bonardelle

L’animalier de laboratoire travaille pour la recherche médicale, pharmaceutique et biologique qui utilise des animaux pour expérimentation. Il veille sur la santé, la nourriture, la propreté et le confort des animaux. Il participe à la préparation des expériences.

Description métier

L’animalier de laboratoire effectue toutes les tâches qui ont pour objectif la gestion, la sélection et l’entretien de la collection d’animaux que possède un laboratoire de recherche médicale ou pharmaceutique.

Il s’agit la plupart du temps de rats, de souris, de lapins, hamsters ou cochons d’Inde. Parfois il peut s’agir d’insectes, de poissons ou d’oiseaux ou dans le domaine agroalimentaire d’abeilles, par exemple.

L’animalier assure le nourrissage des animaux, les soins les plus courants pré et post opératoires et veille à leur reproduction. Il pratique aussi des prises de sang sur des spécimens vivants. Il change les litières, entretient les enclos, cages ou aquariums pour une hygiène parfaite.

Pour ce faire des qualités d’observation du comportement animal sont essentielles pour exercer ce métier.

L'animalier de laboratoire doit apprendre à ne pas trop s'attacher aux animaux dont il a la charge. Chaque animal est destiné à être objet d’expériences. L’animalier de laboratoire participe aux autopsies sur les animaux morts pour examiner leurs tissus après des essais de produits, par exemple.

Il veille globalement à la conformité de l’animalerie imposée par la réglementation et doit prévenir sa hiérarchie s’il constate que des animaux subissent des souffrances inutiles.

L'animalier de laboratoire travaille dans les structures telles que des laboratoires de recherche publics (INSERM, CNRS, INRA...) ou privés (laboratoires pharmaceutiques, hôpitaux, facultés de médecine, de pharmacie, centres universitaires...).

Dans ces strutures, les horaires de travail sont généralement réguliers et non décalés. Une tenue de travail type blouse blanche est de rigueur.

Études / Formation pour devenir Animalier de laboratoire

Pour devenir animalier de laboratoire, le Bac pro TEA - technicien en expérimentation animale est particulièrement approprié. Cette formation est proposée dans un nombre très restreint d'établissements : 
- Lycée d'Enseignement Général et Technologique Agricole de Vendôme (www.legta41.educagri.fr), 
- lycée professionnel privé rural de l'Ain (www.lppr01.com), 
- maison familiale rurale de Saint Laurent de Chamousset (www.mfr-st-laurent.fr).

Possibilité de poursuivre ensuite vers un BTSA productions animales ou un BTSA Anabiotec - Analyses agricoles, biologiques et biotechnologiques pour gagner en responsabilité. 

Évolutions

Après une formation complémentaire, le technicien en expérimentation animale peut choisir de s'orienter vers les soins (auxiliaire vétérinaire, soigneur animalier). 

Dans le domaine de la commercialisation des animaux, il peut passer un bac professionnel technicien-conseil vente en animalerie pour devenir vendeur en animalerie. 

Il peut aussi devenir taxidermiste (conservation des animaux morts) ou taxi animalier. 

Salaires

Un jeune sortant de formation est embauché au Smic (1 480,27 € brut mensuel). Un peu plus dans le privé.

Métier accessible

Secteurs associés

En savoir plus

Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche
http://agriculture.gouv.fr/Enseignementagricole/

Josée Lesparre


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.