Agent thermal

Agent thermal (Visuel) © Robert Cocquyt - Fotolia

L’agent thermal ou hydrothérapeute accueille le curiste dans une unité de soins et exécute au quotidien les soins prescrits à l’aide des éléments du milieu thermal (eau douce, gazeuse ou de mer, boues, algues…) pour traiter des maladies ou réaliser des soins esthétiques.

Description métier

L’agent thermal exécute des soins prescrits par un médecin spécialisé pour un curiste ou un malade.

Pour commencer, il vérifie le contenu de la prescription et informe le curiste sur le déroulement de ses soins, qui peuvent concerner plusieurs pathologies : rhumatologie, voies respiratoires, dermatologie, phlébologie, neurologie…

Les activités de l’agent thermal recouvrent diverses opérations : assurer une cure de boisson, surveiller des sudations en étuve, appliquer des compresses d’eau ou de boues thermales, procéder à des bains de vapeur (avec ou sans douches, avec ou sans boues…), à des jets sous pression.

Il procède aux différents types de douches : filiforme, à forte pression, douche buccale ou cutanée sur cicatrice… Il installe le curiste pour le soin, surveille le minuteur, lui fournit de quoi se sécher, nettoie le matériel puis installe le curiste suivant.

Il peut aussi participer à des soins réalisés par des professionnels de santé : massages à sec ou sous l’eau, lavages et drainages des sinus, rééducation mictionnelle, sophrologie, relaxation… En fin de journée, il nettoie les locaux à fond et doit parfois remettre des comptes-rendus d’activité.

L’agent thermal, qui travaille en liaison avec d’autres professionnels de santé, doit avoir un sens du contact tout particulier vu sa relation directe avec le public, curistes et malades.

Il opère presque toujours debout dans des locaux fermés, chauds et humides, vêtu de tenues adaptées : blouse blanche, peignoir, maillot de bain, chaussures antidérapantes.

Un agent thermal travaille dans l’un des 150 établissements de cure ou de thalassothérapie présents dans de très nombreuses régions de France. Il s’agit parfois d’un emploi saisonnier.

Études / Formation pour devenir Agent thermal

La formation directe auprès de l’employeur reste la voie le plus courante. Cependant, un diplôme de niveau CAP peut faciliter l’embauche :

- CQP (certificat de qualification professionnelle) agent thermal, hydrotechnicien, organisés par la branche professionnelle,
- CAP esthétique-cosmétique-parfumerie,
- Bac pro esthétique-cosmétique-parfumerie,
- Bac pro ASSP (Accompagnement, soins et services à la personne).

A noter : des formations privées (payantes) comme praticien spa ou hydrobalnéologue sont aussi possibles.

A savoir : le diplôme d’État d’aide-soignant, qui se prépare en apprentissage, en contrat de professionnalisation ou dans le cadre de la VAE, peut être pris en considération par un établissement thermal.

Évolutions

Un agent thermal, qui doit toujours se tenir au courant des nouvelles techniques ou types de matériaux utilisés, peut se spécialiser dans des soins particuliers à certaines maladies. Il peut aussi se spécialiser en thalassothérapie (soins en milieu marin).

Avec de l’ancienneté, il peut acquérir des responsabilités dans un service. Toute autre évolution suppose une formation complémentaire : paramédical, gestion d’établissement, etc.

Salaires

1 500 € brut par mois pour un agent thermal débutant.

A lire aussi
Devenir esthéticienne, maquilleuse ou ingénieur en cosmétique : la beauté recrute

Métier accessible

  • après la 3e, un CAP ou un BEP
  • sans diplôme

Centres d'intérêts

  • Soigner, secourir
  • Travailler avec des personnes âgées

Synonymes

  • agent hydrothermal
  • hydrothérapeute
  • thalassothérapeute
  • hydrotechnicien

En savoir plus

Thermalisme français
www.medecinethermale.fr

Patrick Neyroud


Besoin de rencontrer un conseiller ?

Infos et conseils prés de chez vous dans tout le réseau Information Jeunesse...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.

 

serveur1