Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 1.9 (13 votes)

Pisa 2015 : la France au 26ème rang

Pisa 2015 : la France au 26ème rang
© Anatoliy Samara / Fotolia

L'OCDE (L'Organisation de coopération et de développement économiques) publie mardi 6 décembre 2016 les résultats de l'enquête internationale Pisa sur les performances des élèves de 15 ans en 2015. Cette année, l'accent  a été particulièrement porté sur les sciences.

72 pays et 540 000 participants

Depuis l'an 2000, l'OCDE a mis en place le programme international pour le suivi des acquis des élèves plus simplement appelé PISA. Cette étude est effectuée tous les trois ans auprès d'élèves de 15 ans dans 72 pays. Ils doivent répondre à une série d'exercice identiques dans les 72 pays étudiés, ce qui permet ensuite de comparer les systèmes scolaires de chaque pays. En 2015, 540.000 élèves tirés au sort dans les établissements publics ou privés ont participé à ces tests au cours de l’année précédente. Les élèves doivent aussi répondre à un questionnaire général de trente minutes dans lequel ils donnent leur opinion sur leur système éducatif et indique de quel milieu social ils proviennent.

Qui sont les grands gagnants ?

Singapour arrive en tête de ce classement mais comme chaque année, un grand nombre de pays asiatiques sont dans le peloton de tête : Ainsi le Japon est 2ème, Taipei, Macao, Hong Kong, Vietnam, Taiwan arrivent également dans les 10 premiers. Du côté européen l'Estonie et la Finlande sortent leur épingle du jeu en étant respectivement à la 3ème et 5ème place. Le Canada arrive 7ème.

Et en France ?

La France n'atteind cette année que la 26ème place. 22ème en 2009, 25 ème en 2013, notre pays ne cesse de perdre des places dans ce classement international. Ces piètres résultats pointent du doigt un système éducatif particulièrement inégalitaire qui s'est dégradé depuis 10 ans. Ce score moyen cache cependant de fortes disparités : 118 points séparent le résultat de l’enfant de milieu favorisé de celui des zones prioritaires. Le premier a obtenu en moyenne 558 points aux tests ; le second seulement 441 points. C’est l’un des écarts les plus forts parmi les 72 pays participant à l’enquête. Pour la ministre de l'éducation nationale, Najat Vallaud belkacem, présente lors de la conférence de presse donnée à l'occasion de la sortie de cette enquête "la France est le pays du grand écart. Elle est efficace pour une majorité d'élèves mais n'arrive pas à faire réussir 20% à 30% d'entre eux."

22% d'elèves en difficulté

8% des élèves français sont « très performants » et capables d'appliquer « de manière créative et autonome » leurs connaissances et compétences scientifiques « dans un large éventail de situations, y compris des situations qui ne leur sont pas familières », explique l’OCDE. 21 % des élèves sont « performants » ce qui représente un peu plus que la moyenne de l’OCDE qui s'élève à 19%. Mais 22 % d’élèves restent en difficulté. "Les performances sont moyennes et le poids du déterminisme inacceptable", ajoute Najat Vallaud Belkacem qui explique par ailleurs lors de cette conférence de presse les réformes mises en place afin de donner à tous les mêmes chances de réussite et, on l'espère, faire évoluer ces chiffres dans les années à venir, comme l'ont fait l'Allemagne, la Pologne ou le Portugal.

Plus d'information sur le site du ministère de l'éducation nationale

La version courte du rapport en Français

Thématiques associées :

Réseau IJ

Infos et conseils prés de chez vous...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.