Notez !
Aucun vote pour l'instant.

Des jeunes interessés par l'éléction présidentielle qui veulent une société transformée

Des jeunes interessés par l'éléction présidentielle qui veulent une société transformée
© Sima / Fotolia

Vous vôtez pour la première fois en avril prochain ? Vous faites partie de ce qu'on appelle les primo-votants c'est à dire les jeunes inscrits sur les listes électorales et qui pourront voter pour la première fois à une élection présidentielle. Vous representez environ 3,3 millions de nouveaux électeurs potentiels, soit 7,4% de l’ensemble du corps électoral.

Le Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF) a mené en mai dernier une grande enquête auprès des jeunes intitulée : l'entrée des primo-votants dans l'arène électorale de la présidentielle (www.enef.fr/les-notes/).

Des jeunes intéressés par les éléctions qui voteront ou pas

L’élection présidentielle ne laisse pas indifférents les nouveaux votants : 80% d’entre eux déclarent s’y intéresser. C’est presqu’autant que dans l’ensemble de la population (84%). Simplement, ils n’ont pas de la citoyenneté la même conception que leurs aînés au même âge. Le vote est désormais considéré par la jeune génération comme un droit de ciyoyen et non plus comme un devoir.

En 2012 les 18-24 ans ont été sept fois moins nombreux que les électeurs de 60 ans et plus à avoir voté aux quatre tours de scrutin (5% contre 37%)

Et qui veulent une société transformée

Les deux-tiers des nouveaux votants (66%) déclarent-ils que la société française a besoin d’être radicalement transformée et 70% sont d’accord avec l’idée que notre société se détériore au fil des années (respectivement 68% et 72% dans l’ensemble de la population).
Si une petite majorité considère que la France est « le meilleur pays au monde pour vivre » (53% des primo-votants et 54% de l’ensemble de la population), les Français ne sont qu’une petite minorité à penser que « la société est structurée de telle sorte que les gens obtiennent ce qu’ils méritent » (21% des primo-votants et 19% de l’ensemble de la population).

Plus préoccupant, leur diagnostic sur le fonctionnement des institutions est sévère : seuls 20% des nouveaux votants et 17% de l’ensemble des Français considèrent qu’elles fonctionnent comme elles le devraient. Les uns comme les autres ne sont respectivement que 41% et 38% à admettre que la démocratie fonctionne bien dans le pays.

« Les jeunes sont comme un miroir grossissant, constate Anne Muxel, sociologue au Centre de recherches politiques de Sciences Po (Cevipof) dans les pages du quotidien Le Monde, qui laboure ce terrain de recherche depuis plus de vingt ans. Ils sont porteurs de leur temps, et ils ont été socialisés dans une période qui est elle-même en profonde mutation. Tout ce que l’on observe dans l’ensemble de la population – abstention, défiance, montée des populismes, mobilité électorale, demande de démocratie directe – se retrouve donc amplifié dans la jeunesse. »

Thématiques associées :

Réseau IJ

Infos et conseils prés de chez vous...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.