Notez !
Votre notation : Aucun(e) Moyenne : 4.3 (4 votes)

Comment choisir son orientation après le lycée ?

Comment choisir son orientation après le lycée ?

On en est tous, ou presque, passés par là. Nos parents, nos professeurs et même nos amis nous demandent ce que l’on veut faire de notre vie. Dès la première année de lycée, il faut remplir des questionnaires à choix multiples qui nous demandent si l’on préfère s’occuper des personnes âgées ou taper à l’ordinateur, il faut faire des recherches sur des écoles dont on n’a jamais entendu parler et dont on n’a pas forcément envie d’entendre parler, il faut choisir une option de langue, d’économie ou de sciences qui sont censés figer notre avenir dans le marbre.

Plus l’heure du bac se rapproche et plus les questions se font pressantes. Non je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie, non je ne sais pas où je m’imagine dans 10 ou 20 ans et c’est normal non ? Comment est-on censés planifier sa vie à 16 ans quand on ne sait pas encore qui on est ?

Alors voici une phrase que j’aurais aimé entendre quand j’avais 16 ou 17 ans. Une phrase que j’aimerais pouvoir dire à la lycéenne que j’étais alors. Ce n’est pas grave de se tromper. Au contraire. Il faut essayer, tenter sa chance pour savoir ce qui ne nous plait vraiment. Si vous décidez de choisir une fac de lettres mais que l’année suivante, cela ne vous correspond plus, changez ! Faites vos propres expériences et vos propres erreurs. 

L’une des meilleures manières d’apprendre qui l’on est vraiment, de connaître ses capacités et ses limites, est de partir à l’étranger. Débarquer dans un pays inconnu, que ce soit pour faire un séjour en au-pair, trouver un petit job ou encore faire un stage est un challenge. Vous débarquez dans un nouveau pays, avec une nouvelle culture et vous devez faire connaissance avec des gens dans une langue qui n’est pas la votre. Et vous savez quoi ? C’est la meilleure chose qui puisse vous arriver. Premièrement parce que vous allez développer des qualités qui vous seront utiles pour le reste de votre vie : indépendance, autonomie, ouverture d’esprit, capacité d’adaptation, etc. Deuxièmement, vous reviendrez chez vous grandit d’une expérience à l’étranger qui sera un plus pour votre avenir. 

Je n’ai jamais rencontré personne qui avait regretté un séjour à l’étranger. Cela permet de faire des rencontres que vous n’auriez imaginé, des personnes qui vous feront avancer dans le bon sens, des cultures que vous n’auriez jamais imaginé côtoyer. Cela permet aussi d’apprendre une nouvelle langue de la meilleure manière possible : en immersion totale. 

ESL – Séjours linguistiques propose des Gap Year dans plus de 20 pays, mais aussi des stages à l’étranger, des petits jobs ou encore du bénévolat. Prendre une année sabbatique, ce n’est pas perdre une année, c’est apprendre à se trouver et à se connaître. Vous ne perdrez rien en prenant le temps de faire les bons choix. La peur de l’avenir s’efface petit à petit quand on décide que se tromper, que faire des erreurs ce n’est pas grave. 

Un dernier conseil ? Faites vos propres choix, en vous basant sur vos envies et vos besoins personnels. Si votre aspiration est de devenir avocat, lancez-vous si vous y croyez. N’écoutez que vous et vos capacités. 

Réseau IJ

Infos et conseils prés de chez vous...

Plus de 1 500 centres d'information Jeunesse vous accueillent à travers toute la France.